Sur le Web, ces 21 derniers jours

jeudi 21 octobre 2021

  • Un jardin

    De l'extérieur un moine face à un jardin.

    En réalité, un jardin se contemple.

     

     

     

     


mercredi 20 octobre 2021

  • pure présence

    Vu sur le blog de Patrice Sammut https://khordong.blogspot.com/

     

    Bloc de glace images libres de droit, photos de Bloc de glace | Depositphotos

     

    « Il est très important de différencier entre la conscience éveillée primordiale qui est pure présence et l'esprit.

    L'esprit est structuré par la perception dualiste, comme l'eau transformée en glace par un froid intense, semblable à de la roche.

    D'autre part, la conscience primordiale n'est pas structurée par la perception dualiste et sa nature inexprimable de pure présence transparente, cristalline, claire est comme l'eau d'un seau, et à travers laquelle on peut voir clairement le fond du seau.

    En bref, tant que notre expérience est un champ objectif et un esprit qui le perçoit, nous sommes appelés « êtres sensibles ».

    Toutefois, en demeurant dans la pure présence nue et vide, non affectés par les concepts dualistes, il y n'y a que pure présence, conscience éveillée primordiale. Â nouveau, dans son commentaire du Trésor du Dharmadhatu, Longchenpa écrit:

    "La conscience ordinaire non modifiée qui saisit les objets, ne réalisant pas qu'ils sont la pure présence non-cristallisée, est appelée conscience samsarique.

    Demeurer dans la pure présence nue et pure, non-contaminée par espoir et crainte, pleinement rayonnante et ne pas s'écarter de cette réalisation — ce doit être compris comme l'esprit non-dualiste de Bouddha."

     

    Tulku Pema Rigtsal - Great Secret of Mind - Shambhala Publications


  • Retour

    Alain Bayod qui fut un ami de Douglas Harding et un collaborateur très proche d'Arnaud Desjardins a eu un gentil mot sur un de mes derniers livres.

    Ce livre Retour à Soi retour au Soi, est sans doute celui dont je suis le plus satisfait; il est le fruit de 25 ans de pratiques spirituelles, d'expériences et de lectures; il présente ce que j'ai compris de l'enseignement que Douglas a partagé.

    Il résume pour moi l'essentiel des voies spirituelles : le retournement de l'attention vers la Source. 

    Merci à Alain !

     

     

    "Le livre que j'aurais aimé écrire...Sur le thème du dénominateur commun à toutes les voies spirituelles. En réalité sur le coeur du coeur de toutes les voies. Vous l'avez compris, c'est un livre essentiel.

    Merci José."

    Alain

    https://ipapy.blogspot.com/2021/10/retour-soi-retour-au-soi-jose-le-roy.html


mardi 19 octobre 2021

  • Maitre, Gourou : le trésor.

     

    Maitre, Gourou, autant de mots qui résonnent de nos jours presque comme des insultes au coeur de notre civilisation déboussolée, qui n'hésite pas par ailleurs à faire inlassablement la promotion de ses nouveaux dieux ayant pour noms : Profit, réussite, argent, pouvoir, bien-être, développement personnel, et des leaders semblant les mieux incarner ces concepts, à savoir, stars des réseaux sociaux, artistes en vogue, sportifs, promoteurs, milliardaires...

    Bien souvent, par les temps qui courent, le maître spirituel n'est qu'un instructeur, proposant des discussions en ligne sur zoom. 

    Nous lisions même avec stupéfaction dernièrement, la promotion d'une Voie spirituelle se vantant être : "Sans maître ni Gourou."

    Quelle tristesse.

    Il faut bien en effet n'avoir jamais rencontré, ou n'avoir jamais reconnu, un vrai Maître pour tenir de tels propos.

    Le Maître, le Gourou, l'ancien, est tout d'abord celui, qui ayant déjà parcouru le chemin, étant parvenu à destination, est à même de nous le montrer, y compris le chemin sans chemin, et de nous guider avec amour et bienveillance.

    Sur la Voie, il est l'inspirateur, celui qui sait éveiller en nous enthousiasme, bonne humeur, joie dans la pratique.

    Celui qui au détour des diverses occasions de nos vies, sait pointer la réalité du chemin spirituel.

    Celui auprès duquel, on peut se confier, se poser, s'enquérir.

    Celui avec qui les choses s'éclairent, deviennent faciles, dédramatisées, tout en restant profondes.

    Bien sûr, on pourrait écrire des pages et des pages sur le concept de Maître ou de Gourou, et cela a déjà été fait.

    Alors, à tous ceux qui, tellement imbus d'eux-mêmes, rejettent ce trésor, ou n'en ont pas la moindre idée, que pourrait-on leur souhaiter de meilleur que de rencontrer un jour un vrai Maître, ou un vrai Gourou ? 


  • une clé spirituelle universelle

    Voici un texte de l'ami Alain Bayod publié sur son blog http://ipapy.blogspot.com/2021/04/indispensable-2.html

    Il nous parle de l'importance que le livre de Douglas Harding a eu sur sa vie.

     

    Mon "indispensable" du jour est  "Vivre sans tête" de Douglas Edison Harding publié initialement en 1961 sous le titre de "On having no-head".

     Ce livre est lié à une histoire d'amour qui avait pourtant bien mal commencé. Il  m'a été offert en 1982 par une amie en fin de vie. Complètement rebuté par la photo de couverture : "un homme qui, me semblait-il tenait sa tête dans ses mains, posée sur ses genoux", j'ai oublié ce livre étrange  dans la bibliothèque  pendant une dizaine d'années. En 1992, un ami me parle de Douglas Harding. Il insiste tant que je finis par inviter Douglas à Ardenne début novembre  93.  Cette rencontre improbable a changé ma vie. Ce que j'ai découvert par l'expérience directe lors d'un week-end mémorable, je l'ai ensuite lu et relu religieusement dans le livre que j'ai redescendu de son étagère. Et " Vivre sans tête" est devenu pour moi quasiment un objet de culte. 

    Ce livre est une clé où plutôt il donne accès à une clé spirituelle universelle. La clé du Royaume des cieux, de la porte sans porte du Védanta, la clé de la Nature de l'esprit - le Rigpa des tibétains-, la clé du Satori. Alors - et je me suis souvent posé la question-  comment se fait-il que cette clé ne soit pas utilisé par plus de chercheurs spirituels ? Je crois avoir quelques éléments de  réponse. Cette clé est d'abord  trop simple,  trop efficace pour être validée par notre esprit conceptuel. Notre culture met en avant l'intellect au détriment de l'intuition, elle met  "penser" au dessus de "voir". Par ailleurs, l'idée généralement admise est que ce qui a de la valeur est compliqué et difficile d'accès. Cette clé est ensuite dangereuse pour notre moi pétri d'identification à une forme physique et à une histoire. 

    Avec les années je me suis calmé, j'ai laissé derrière moi la période de prosélytisme,   certains diraient "forcené", mais quand on m'en donne l'occasion je partage le trésor avec délectation. Mais oui, c'est vrai, j'ai gardé un coté militant m'a dit récemment quelqu'un de très cher.

     Publié et re-publié sans cesse et traduit dans une dizaine de langues ce petit livre a envahi silencieusement et discrètement  la planète Spi. Mais de combien de personnes a-t-il changé la vie ? Peu, j'imagine  pour les raisons citées plus haut. 

    Je t'aime Douglas, tu es bien installé dans mon coeur.




lundi 18 octobre 2021

  • comme c'est étrange

     

    Les gens courent, affairés à droite à gauche;

    Ils se parlent, s'agitent;

    Ils vont dans le monde;

    Mais aucun ne prête attention à l'Ouvert..

    Pourtant quoi de plus merveilleux.

    Comme c'est étrange !

    JLR

     


  • Video de Matthieu Ricard (suite)

     

    Suite de l'émission de Sagesses Bouddhistes (épisode ICI )

     

     

     


dimanche 17 octobre 2021

  • Demi-tour

     

    Aujourd'hui j'ai animé un stage par visioconférence en Belgique (comme mon genou est cassé je ne peux marcher pour l'instant). Le lieu Terre d'éveil près de Bruxelles que je connais est vraiment chouette.

    Des amis sur place m'ont aidé : Anne, Jacques, Sophie et Jérôme. Ils ont animé avec moi les exercices de Douglas Harding.

    Le but de cet enseignement est de prendre conscience de ce que nous sommes vraiment.

    A partir de quoi est -ce que nous regardons le monde?

    A partir d'une tête? De deux yeux?

    Ou à partir d'un espace ouvert sans forme, sans couleur, et sans limite.

    Cette pédagogie nous invite à ramener notre attention à la source, en lui faisant faire un demi-tour de 180°.

    Alors, comme dit Dogen, le philosophe japonais, nous voyons notre visage originel.

    Limpide. Transparent. Ouvert.

    jlr

     

     

     

    IMG-20211017-WA0019

    IMG-20211017-WA0018

     

    IMG-20211017-WA0015

    IMG-20211017-WA0014

    IMG-20211017-WA0017

    IMG-20211017-WA0008

    IMG-20211017-WA0002

    .

    .

     

     


vendredi 15 octobre 2021

jeudi 14 octobre 2021

  • Si proche

     

     

    maharaj

     

    "Il n’y a rien à faire, juste être. Ne faites rien, soyez. Pas d’escalade de montagne, pas de retraite au fond d’une caverne.


    Je ne vous dis même pas : « Soyez vous-mêmes » puisque vous ne vous connaissez pas.

    Soyez, c’est tout.

    Ayant vu que vous n’êtes ni le monde « extérieur » de la perception, ni le monde « intérieur » du concevable, que vous n’êtes ni le corps, ni le mental, soyez uniquement.

    Le Soi est près et le chemin vers lui, facile.

    Tout ce que vous avez à faire, c’est de ne rien faire.

    Ce que vous cherchez est si proche de vous qu’il n’y a pas même la place d’un chemin."

    Nisargadatta Maharaj